lundi 12 mars 2012

Un père

Je ne savais pas vraiment ce que c'était. Mes parents n'ont pas vraiment été ensemble, je n'ai jamais vécu avec mon père. J'avais même parfois du mal à l'appeler Papa et aujourd'hui encore je passe des mois, parfois un an (la distance aidant) sans avoir de ses nouvelles.

Mais monsieur Dada m'a montré ce que c'était, être un père. Je ne dirais pas qu'il est parfait, non. Il a encore souvent besoin d'être aidé, il faut souvent lui rappeler les priorités dans l'organisation, la logistique. Mais c'est un père présent, un père aimant, qui montre tous les jours à son enfant qu'il l'aime.

Quand il était dans mon ventre, avant même qu'il n'ai d'oreilles, Papa parlait déjà à son petit. Des fois je dormais, je ne le sentais pas mais il mettait sa main sur mon ventre et communiquait avec son bébé.

Il a été la première nourrice de son fils. Je ne pouvais pas allaiter les premiers jours, il lui a donc donné du lait du lactarium au DAL au doigt (tube relié au récipient contenant le lait, accroché à l'auriculaire et que bébé tète pour apprendre la succion).

C'est vrai que la nuit pour se lever c'est pas facile pour lui (ni pour moi vous me direz) mais quand il est motivé il le rendort, en silence. Il le berce, lui chante tout plein de chansons dont il transforme les paroles. Il joue avec lui, lui brosse les cheveux, le prends comme son cobaye ou sa poupée ça me fait rire.

Tit n'amour préfère clairement son papa. Il va s'asseoir sur lui comme sur un fauteuil! Il n'a que quinze mois mais il y a déjà une grande complicité entre ces deux là. Tout est prétexte à jouer, surtout le bain! Il dure, il dure, et on entend bébé rire aux éclats dans tout l'appartement.

Superprotecteur, c'est "touche pas à mon fils" ! En voilà un sur qui Tit n'amour pourra toujours compter. Qu'est ce qu'il l'aime! Qu'est ce qu'il en est fier!

Je me régale au quotidien de voir ces deux là ensemble, c'est un spectacle de douceur et d'amour, je suis privilégiée d'y assister. Oui il s'énerve parfois contre lui, mais mère patience ce n'est pas moi non plus.

J'ai appris l'importance d'un père,je l'apprends tous les jours. J'ai pour la première fois compris l'intérêt de la fête des Pères qui n'avait aucun sens pour moi.

Je les imagine plus tard, je n'ai pas fini de m'émerveiller. Quoiqu'il arrive, son père sera toujours son père et ça, ça n'a pas de prix.

Papa et bébé à la maternité





Un père, c'est beau aussi.

2 commentaires:

Tous les avis sont les bienvenus! Merci de laisser une trace de votre passage ;)

Copyright © 2014 Le bric à brac de Dada: Blog beauté, maternité,humeurs et lifestyle à Lille