vendredi 8 février 2013

Ce vendredi Dada reçoit: Noëmie


Bonjour et bienvenue dans mon bric à brac!


Peux-tu nous dire ton nom et quelles sont tes origines? 

Je m’appelle Noëmie, j’ai 25 ans et je suis métisse, française du côté de ma mère et ivoirienne du côté de mon père. Je suis la petite dernière d’une famille de filles ; j’ai une sœur et 2 demi-sœurs. Je viens de terminer mes études en management et marketing.

 Ta devise dans la vie, c’est?

“Life is uncertain. Eat dessert first.” – Ernestine Ulmer.
Ca reflète à la fois ma gourmandise et mon côté fonceuse.

Qu’est ce qui t’a conduit à faire le choix du naturel pour tes cheveux?

J’ai été complexée par mes cheveux pendant très très longtemps, parce que je ne savais pas quoi faire de toute cette masse. Du coup, je ne cherchais pas à exploiter leur potentiel, puisque pour moi ils n’en avaient aucun, mais plutôt à les cacher. J’ai porté des tresses au collège, puis des chignons très serrés au lycée. J’ai tenté le défrisage une fois à l’adolescence, mais il n’a pas fait effet plus de quelques semaines. Ce devait être une formule « light », ou alors je n’ai pas respecté le temps de pose, mais quoi qu’il en soit, la mayonnaise n’a pas tout à fait pris et aujourd’hui je dis tant mieux! Je n’ai donc pas eu à couper, ni à gérer de période de transition avec 2 textures de cheveux. Mais ça les a quand-même bien abimés! Le défrisage ne passera plus par moi! Outre les cheveux traumatisés, je me souviens aussi m’être sentie nue sans mes bouclettes pour encadrer mon visage.  Maintenant que j’ai appris à apprivoiser et à mettre en valeur mes cheveux (ce qui m’a pris environ…20 ans !), j’accepte ce que la nature m’a donné et je ne m’envisage pas une seconde autrement, même si c’est contraignant et très chronophage au quotidien.  



Qu’est ce qui a le plus changé dans ta vie depuis ton retour au naturel? 

Depuis que j’assume mes cheveux, sans chercher à camoufler leur nature à coups de chignons rigides, je me sens comme réconciliée avec moi-même, je suis plus sûre de moi et je pense que ça doit se réfléter sur ce que je dégage. Je reçois pas mal de compliments à propos de mes cheveux, ce qui n’arrivait jamais quand je m’épuisais à les « museler », et ça fait plaisir, c’est une sorte de récompense pour le temps investi chaque matin pour eux. On me taquine également parfois, mais je ne suis pas susceptible sur le sujet alors ce n’est pas un problème, et puis c’est plutôt sain de savoir rire de soi-même.

 Quelle est ta routine capillaire ?

Je me lave les cheveux une fois par semaine pour ne pas les rendre plus secs qu’ils ne le sont. Sinon, chaque matin, j’humidifie mes cheveux et j’y applique de l’après-shampooing et/ou du masque, que je ne rince pas. C’est une technique qui peut sembler bizarre mais ça me fait de belles boucles, et je sais que je ne suis pas la seule à le faire. Sur le coup, ça peut laisser des résidus visibles, mais les cheveux absorbent tout en séchant. L’idéal quand on fait ça, c’est d’utiliser des produits à la composition clean, sans silicone notamment, mais j’avoue que je ne fais pas toujours attention.
Je n’ai ni produit ni marque de prédilection, je change souvent, et je n’utilise pas spécialement de produits pour cheveux afros, juste pour cheveux secs. Mon critère principal est basé sur la texture des produits, en particulier pour l’après-shampooing et le masque. Plus c’est épais, plus ça me plaît, ça m’aide à moduler le volume et surtout à définir les boucles.  Du coup, ça me sert de produit coiffant, et c’est à mon sens moins agressif qu’un gel ou une laque. Mais concrètement, je ne me coiffe pas vraiment, je définis les boucles et c’est tout. Il faudrait que je tente des choses un peu plus funky et sophistiquées.
J’applique cette routine tous les jours, et je n’ai pas forcément le même résultat, ça varie en fonction de la météo, de la façon dont je mouille mes cheveux, du nombre de jours auquel remonte le dernier shampooing, de la façon dont je les ai mouillés en me lavant, etc. Le volume varie, ainsi que la longueur et l’allure des boucles, et ce n’est pas toujours contrôlé ! C’est énervant et  drôle à la fois, je change de tête sans aller chez le coiffeur. En fait, je ne suis pas allée chez le coiffeur depuis le lycée, marre d’être déçue systématiquement. A vrai dire, je n’ai pas du tout coupé mes cheveux depuis, ou alors juste quelques millimètres abimés !



Quels sont tes blogs ou sites préférés ? 

Je suis très avide de blogs, et grâce à Hellocoton, je suis servie. Je lis principalement les rubriques Beauté, Cuisine, Mode et Humeurs. Les noms de blogs qui me viennent spontanément à l’esprit sont Vogue Ma Galère, Blonde Paresseuse (humeurs), La Souris Coquette, Bon Baisers d’Ailleurs, Mercredie (mode), Tête de Thon (beauté)… Mais j’en lis beaucoup d’autres.
En-dehors des blogs, j’aime les sites de shopping anglo-saxons ainsi que Beauté-Test, très instructif quand on souhaite acheter un produit sans se tromper.

 Quelles sont tes inspirations, et pourquoi ? 

J’aime les cheveux de Solange Knowles, l’allure de Jane Birkin et du mannequin Twiggy, et plus globalement, j’admire l’actrice Anna Karina et la chanteuse Patti Smith. Mais mon héroïne ordinaire, c’est bien sûr ma maman !



Si tu as une passion, tu peux nous en parler ici :

J’aime les belles images, et de ce fait je m’intéresse beaucoup à la photo, devant ou derrière l’objectif, ou en simple contemplatrice.



Le mot de la fin :

Love is in the hair !

Retrouvez Noëmie sur parisianoctopus.blogspot.com

Merci à Noëmie d'avoir partagé avec nous ! Si vous voulez participer à cette rubrique, envoyez-moi un mail à lebricabracdedada@hotmail.fr

1 commentaire:

Tous les avis sont les bienvenus! Merci de laisser une trace de votre passage ;)

Copyright © 2014 Le bric à brac de Dada: Blog beauté, maternité,humeurs et lifestyle à Lille