dimanche 26 janvier 2014

Dada va au ciné: 12 years a slave

Le film 12 years a slave du réalisateur américain Steve McQueen est sorti en France cette semaine. N'ayant pas échappé à la la promo Outre-atlantique du long métrage,  j'ai couru voir ce qu'il avait à offrir.

Le pitch


C'est l'histoire vraie et d'autant plus touchante de Solomon Northup, talentueux violoncelliste et père de famille vivant dans le Nord des Etats-Unis, dans les années 1840. Un jour que sa femme et ses enfants se sont absentés pour une courte période, il se laisse flatter et convaincre par deux hommes lui proposant d'intégrer une troupe de cirque. Ces deux personnages ont en fait enlevé Solomon  qui se retrouve traîné de force dans les états esclavagistes du Sud en même temps que d'autres hommes libres qui ont subi le même sort. Ce n'est qu'après 12 ans de souffrances et de tortures mais sans jamais avoir perdu l'espoir qu'il finira par retrouver sa liberté auprès de sa famille. 


Le film


Je dois avouer que j'ai trouvé le film en lui-même très long et surtout lent, mais d'une lenteur... Il ne se passait pas grand chose à part les ignobles coups de fouets et viols répétés des maîtres sur les esclaves. Certaines scènes sortaient vraiment de nulle part, je pense par exemple à une scène où le personnage principal regarde dans le vide pendant de longues minutes, on ne sait pas bien pourquoi.

On se sent déjà mal du simple fait du sujet traité, mais certaines images/scènes sont vraiment crues, dures. Le démantèlement de familles dispersées dans diverses plantations, les coups de fouet jusqu'à la chair ... C'était la réalité à l'époque, et il faut avoir le coeur accroché pour la regarder bien en face. 

Le casting et les personnages


Je vais d'abord parler de Lupita Nyong'o, étoile des tapis rouge, parce que de ce que j'avais lu/entendu, j'avais compris qu'elle était un des personnages principaux et qu'on la verrait davantage dans le film. Quand je ne l'ai vue arriver qu'une heure après, j'ai été un peu déçue. Par contre elle incarne à la perfection son personnage brisé et poignant. L'acteur principal est le britannique d'origine nigériane Chiwetel Ejiofor qui est convaincant dans ce qu'il fait.

Celui qui a, à mon sens, eu le personnage le plus complexe à jouer, après celui de Patsey (incarné par Lupita) est Michael Fassbender qui joue un monstre de folie et d'ivrognerie qui n'est pas sans rappeler celui de Léonardo DiCaprio dans Django Unchained même si ce n'est pas exactement la même chose. 


Mon avis


Jamais je n'aurais imaginé que les enlèvements de ce genre avaient existé, pour la simple et bonne raison que des dizaines de films sur le crime contre l'humanité qu'a été l'esclavage et que j'ai regardé, aucun de mentionnait cette pratique, certes peu fréquente. C'est là le principal apport du film. 

Je croyais aussi en voir un peu plus sur ce qui s'est passé après ses retrouvailles avec sa famille mais je n'ai pu que le lire en résumé à la fin du film.

Finalement, je dirais que les Drames en général, ce n'est pas mon genre de film. C'est davantage le côté historique qui m'a plu. 

Il n'est pas indispensable pour moi d'aller voir ce film au cinéma, sauf si vous êtes fan du genre.

A quand un film français sur cette période de l'histoire?

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup votre dernière question : "A quand un film français sur cette période de l'histoire?"
    Je pense que nous sommes nombreux a nous la poser. Votre blog est très sympa.

    RépondreSupprimer

Tous les avis sont les bienvenus! Merci de laisser une trace de votre passage ;)

Copyright © 2014 Le bric à brac de Dada: Blog beauté, maternité,humeurs et lifestyle à Lille