lundi 4 avril 2016

7 mois dedans, 7 mois dehors

J'ai souvent vu passer des billets "9 mois dedans, 9 mois dehors" par des mamans qui avaient vécu des grossesses jusqu'à la fin et qui faisaient le bilan des neuf premiers mois de leur petit bout. J'avais à chaque fois un petit pincement au coeur, parce que de mes deux grossesses, je n'en ai mené aucune jusqu'à son terme. Je ne peux pas empêcher ce sentiment de culpabilité, même si les accouchements prématurés étaient indépendants de ma volonté. Des regrets parfois, de ne pas avoir pu protéger bébé plus longtemps dans le meilleur environnement pour lui, ne pas avoir connu les derniers moments de l'attente.

Coco est né à 33 SA+1, soit à peine plus de 7 mois, dont une semaine d'hospitalisation pour essayer de le faire tenir le plus longtemps possible au chaud. Il était loin des 2 kilos, et je revois très souvent le bébé chétif qu'il était branché dans sa couveuse.

Puis je souris en voyant ce qu'il est devenu, 7 mois plus tard.

Un adorable bébé souriant, si joufflu qu'on n'imaginerait pas qu'il a été si petit. Il fait des abdos en essayant de s'asseoir mais ne tient pas encore. Il dévore ses petits pots de légumes et n'a pas de cheveux à l'arrière de la tête. On se moque bien gentiment de lui.

Il pèse dans les 8 kilos et tend ses bras pour saisir nos verres pour y boire. Il sait aussi tenir son biberon le gourmand. Les vêtements en taille 6 mois commencent à être trop petits. Il est chatouilleux et si tendre.  Il porte les objets à sa bouche, les mordille et bavouille pas mal. Il est encore allaité le soir, la nuit, et parfois le matin. Il fait des petits sons rigolos et des areuh. Il tend ses petits doigts boudinés et nous caresse le visage. Il pousse fort sur ses jambes quand on le tient debout sur nous. On le berce et il dort encore dans son petit berceau dans notre chambre même si son lit est monté dans la sienne. Il sourit dès qu'il aperçoit son papa, et regarde son grand frère avec beaucoup d'intérêt et de curiosité. Il ne tient pas encore sa tête et a tendance à la rejeter en arrière. On a vu l'osthéo et on voit encore le kiné pour ça. Il se réveille la nuit mais du fait de sa prématurité je sais bien que son développement peut prendre plus de temps sur certains points, mais sur d'autres il se débrouille tellement bien, je suis si fière de lui.
7 mois de bonheur, et encore beaucoup à venir,je le souhaite de tout mon coeur! Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. 7 énooooooormes bisous à ton p'tit bout trop chou!

    RépondreSupprimer
  2. Je découvre ton article très touchant. Comme tu dis quand on voit ton petit prince difficile d'imaginer qu'il est né prématurément. Cela signifie aussi que tout cela est derrière vous et que vous avez encore de belles choses à apprendre de lui. J'ai hâte de le rencontrer ❤

    RépondreSupprimer
  3. Je découvre ton blog et c'est une vraie perle . Je te partage mon expérience: Matteo est né à 28 SA, soit environ 6 mois de grossesse. Il pesait tout juste 1kg à la naissance. Les médecins avaient décidé de le faire sortir au plus vite car j'étais hospitalisée depuis 1 semaine et qu'il n'avait pas grossi d'un gramme pendant cette période. En plus la veille son rythme cardiaque avait présenté des anomalies que même moi, profane en médecine, j'avais remarqué. J'étais en preeclampsie car c'est ma tension élevée avec contractions qui avait causée mon hospitalisation en urgence. La suite : césarienne, couveuse...etc. Bébé est resté en néonatalogie pendant 2 mois qui m'ont semblé une éternité. Cette période fut vraiment marquante. J'étais jeune et apeurée. Les sondes partout sur son minuscule corps, l'assistance respiratoire,la phytothérapie quand il a eu la jaunisse, etc, j'ai culpabilisé pendant longtemps. Il était le plus grand prématuré du service à ce moment là et on a même eu droit à un article dans L'Echo du Nord qui nous avait photographié pour illustrer le sujet sur les Prématurés. Quand il est sorti de l'hôpital deux mois après il pesait un peu moins de 3kg. Plus tard les visites chez le pédiatre au milieu d'autres bébés de son âge qui faisaient le double voir le triple de son poids quand lui ressemblait à un nouveau né alors qu'il avait déjà plusieurs mois...Bref aujourd'hui je ne culpabilise plus, c'est un grand garçon de sept ans en pleine forme et très espiègle! Il m'a donné une leçon de vie : savoir se battre sans baisser les bras car lui il s'est vraiment battu dès sa naissance, notamment en arrivant à se passer de l'assistance respiratoire au bout de 2 jours . Je suis même fière de cette expérience unique car on s'en est sorti et on a beaucoup appris et il faut le vivre pour comprendre. Néanmoins j'ai énormément d'appréhension pour un 2eme enfant, d'autant que je suis au Gabon maintenant et les infrastructures...enfin tu me comprends 😏. Te voir vivre ça une deuxième fois je peux comprendre par quelles étapes émotionnelles tu es passée. Mais tu as une belle famille et tout ce bonheur après ces épreuves ça touche profondément❤️. Profite de tes princes et soyez bénis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouaw je n'en avais aucune idée! Merci beaucoup pour tes mots et bien sûr je comprends ton appréhension mais il n'est pas dit que tu refasses une prééclampsie! Quand bien même, les médecins connaissent bien cette pathologie au Gabon, il faudra juste faire bien attention dès le début! Merci encore <3

      Supprimer

Tous les avis sont les bienvenus! Merci de laisser une trace de votre passage ;)

Copyright © 2014 Le bric à brac de Dada: Blog beauté, maternité,humeurs et lifestyle à Lille