mardi 3 octobre 2017

Mon bébé pas comme les autres

Cela fait déjà quelques mois que la sonnette d'alarme a été tirée mais que je ne savais pas comment en parler.
L'envie ne manquait pas mais quels mots utiliser? À qui le dire, comment le dire, que dire? 


Outre la pudeur, l'appréhension du jugement, la peur du regard, notamment de personnes que je connais IRL qui me lisent ici sur ce blog que je tiens depuis 6 ans déjà. 

Mon bébé est différent, il n'est pas comme les autres enfants de son âge. 
Le 4 septembre son anniversaire, qui avait tout de même un drôle de goût pour moi je dois l'avouer.
2 ans qu'il est venu agrandir notre famille de son magnifique regard profond et de son adorable rire contagieux. Un vrai petit ange de douceur pour qui rien ne vaut la tendresse d'une caresse.

Mais voilà il est différent. 

Plusieurs médecins successifs ont posé le même diagnostic et nous avions commencé à nous l'entrer dans la tête, à faire un travail sur nous et des recherches sur le sujet, à en parler à nos proches. Pour finalement découvrir au fil et à mesure des examens que les diagnostic était faux. Que dire, que faire, que penser? Le mystère reste entier et le chemin est encore long. 

En tant que maman je rêve d'une vie extraordinaire pour mes enfants, qu'ils aient les mêmes chances que les autres pour ensuite ajouter les ingrédients qu'ils voudront pour réaliser tout ce que leur cœur désirera. En tant que maman je n'ai pas envie que mon petit dernier soit marginalisé, que ma famille soit source d'interrogations. En parcourant les couloirs de l'hôpital, j'ai été toute retournée, je me suis rappelée qu'il y a bien plus grave, toujours pire que ce qu'on traverse.

Je fais un énorme travail sur moi-même pour rester optimiste et positive car il est encore petit et que tout pour encore arriver. 

Ma prière: que tout naturellement l'entente entre les deux frères reste aussi douce, que nous 4 continuons à rester aussi soudés, et que demain soit fait de choses merveilleuses.

Le temps nous le dira, mais on ne part pas à la bataille en se disant qu'on va perdre. Alors tout va bien aller, c'est ce qu'il faut que je me dise. Tout va bien aller, forcément.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Tous les avis sont les bienvenus! Merci de laisser une trace de votre passage ;)

Copyright © 2014 Le bric à brac de Dada: Blog beauté, maternité,humeurs et lifestyle à Lille